DRAA KEBILA - CULTURE et SPORT

DRAA KEBILA - CULTURE et SPORT

Lemroudj, la rencontre du printemps 2012


 

Depuis quelques années, le rite de la rencontre du printemps s'est ancré dans les mœurs des algériens en général et des habitants de Lemroudj en particulier. Au début de chaque mois de mars, les enfants accompagnés de leurs parents sortent le matin de chez eux et se rendent en des lieux se trouvant à l'est et où on y trouve aussi de la verdure.

 

La sortie pour la rencontre du printemps ne correspond pas nécessairement au premier jour du mois de mars ; c'est généralement le premier vendredi du mois en question, afin de permettre aux enfants scolarisés de participer et de savourer joyeusement ce moment tant attendu. Ce jour là, c'est la promenade pour tous mais avec quelques particularités.

 

En effet, ça se prépare quelques jours avant le jour J. Les parents achètent du "ghers" (dattes écrasées, appelées aussi mâdjoune) pour préparer la galette dénommée ici "lembardja". C'est en fait une galette composée de deux membranes avec du "mâdjoune" de dattes au milieu. Elle se consomme seule ou avec du lait ou du café par exemple ; elle est délicieuse et sucrée.

 

Pour les enfants, en plus de cette galette spéciale, on achète à chacun d'eux un petit sac en plastique décoré et spécialement fait pour la circonstance, qu'on remplit de friandises de toutes sortes, d'orange, de jus ou de limonade, .... Bref, les parents en déboursent sans compter pour contenter leurs enfants ; car ce n'est pas toujours la fête et, d'ailleurs, ils ne peuvent pas faire autrement que de suivre la tendance. Ces produits sont consommés en pleine nature lors de la rencontre du printemps.

 

Avant, il n'y avait pas autant de magasins au village et par conséquent, les gens ne trouvaient que les produits essentiels à leur consommation quotidienne. Ainsi, pour la rencontre du printemps, on préparait du couscous avec une plante appelée ici "adriyis", des œufs durs et de la galette de datte décrite plus haut. Au début du mois de mars, vieilles et enfants sortaient pour aller cueillir des plantes comestibles telles que "ilahlahène, "lvasvas", "thalazazth", "ivazdhane", etc.

 

Pour cette année 2012, la sortie s'est faite le vendredi 2 mars. C'est une journée printanière qui est précédée par plusieurs jours successifs de neige ; d'ailleurs, les sommets de montagnes sont encore tous blancs de neige. C'est aussi une journée marquée par l'organisation de trois matchs de football au stade de fekkath qui surplombe le village Lemroudj. Lors de ces trois matchs, les équipes du Club Sarie Ithri Lemroudj ont joué contre leurs homologues de Ras Elma, relevant de la daira de Guedjel située au sud de Sétif.

 

Une fois la ballade terminée, les enfants et leurs parents sont rentrés au village pour se préparer à accomplir la prière hebdomadaire du vendredi, tout en se donnant rendez-vous pour le printemps de l'année prochaine.

 

Enfin, ce rite de la rencontre du printemps n'est pas fortuit ; il marque le début du réveil de la nature avec tous les atouts qu'il apporte avec lui. C'est d'abord l'annonce de la fin de l'hiver et de ses difficiles conditions de vue (froid, gelée, pluies torrentielles, neige qui bloque la circulation et causent parfois des pénuries de produits de première nécessité, etc). Au printemps, il fait plus beau, les journées sont plus longues, le soleil doux est presque quotidien, la verdure est partout et les agriculteurs peuvent travailler leur terre, etc. En cette période de l'année, l'être humain se sent plus à l'aise d'autant plus que les saisons à venir, été et automne, sont aussi plus faciles à vivre et plus fructueuses que celle de l'hiver.

 

 Auteur : Rachid Sebbah


 

Achats pour la rencontre du printemps

 

Groupe de jeunes partis à la rencontre du printemps

 

 




02/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres